Les 8 meilleurs livres inspirés d’une histoire vraie

Vous voulez vous immerger dans un bon livre, mais vous manquez d’idées ? Rien de mieux qu’une histoire basée sur des faits réels. Se plonger dans la vie des autres est un moyen fantastique de mieux comprendre une situation. Alors, si la réalité vous interpelle plus que l’imagination, vous serez satisfait de cette sélection de 8 livres que je vous ai concoctée. Tous sont des ouvrages qui s’inspirent ou reflètent des événements réels.

Le livre de ma mère par Albert Cohen

Le livre de ma mère d’Albert Cohen a été publié en 1954. C’est une belle façon de rendre hommage à une mère, à mon avis. Pour l’auteur, c’est une manière de faire face à la douleur de la perdre, une manière de lui conférer un sentiment d’immortalité et une manière de se décharger de culpabilité de son comportement envers elle.

Ce qui m’a le plus frappé, c’est la sincérité qui est restée à travers l’histoire. Tout au long du livre, Cohen transmet un message sur l’importance d’apprécier ses parents et de ne pas les considérer comme acquis.

La gloire de mon père de Marcel Pagnol

« La gloire de mon père » est un roman basé sur l’enfance de Marcel Pagnol, romancier et cinéaste français. Pagnol raconte ses moments de chasse et de pêche dans les montagnes, ses aventures marseillaises, ses amusements d’écolier et, surtout, sa famille : son père anticlérical et son oncle moralisateur, sa mère tendre et charmante.

Ce livre vibrant et vivant déborde du charme et de la magie typiques de l’auteur. Il me procure un fort sentiment de plaisir mêlé à un sentiment de nostalgie. Je trouve cette histoire simple et facile à lire.

Et pourtant tu étais ma maman de Catherine Barneron

« Et pourtant tu étais ma maman » raconte l’histoire d’une jeune fille qui souhaite rencontrer ses parents biologiques. À l’âge de six ans, une femme qui prétend être sa mère la ramène de l’école. On l’asservit pendant six ans. Elle n’a pas d’autre choix que d’être l’esclave de sa mère, de ses frères et sœurs, et de s’adonner à des pratiques sexuelles avec le compagnon de sa mère. Pour sa survie, elle devra compter sur la DDASS, qu’elle rejoindra à l’âge de 12 ans. Cathy, devenue adulte, a décidé de rompre le silence.

C’est un témoignage bouleversant, à mon sens. Tout au long de ma lecture, j’étais intriguée de savoir comment tout cela pouvait être fait avec un enfant. J’ai trouvé cette histoire délicate, mais perspicace. Elle dépeint l’élément horrible de la maltraitance des enfants à travers les yeux de la victime plus âgée, ainsi que l’injustice de ne pas être secouru malgré les signes.

Tout le monde savait de Valérie Bacot

Je donne mon avis complet sur le livre de Valérie Bacot « Tout le monde savait ». L’histoire de cette femme va bien au-delà de ce que l’on peut penser. Depuis que Valérie avait 12 ans, Daniel Polette, son beau-père puis son mari, prenait un grand plaisir à la torturer encore et encore. Un obsédé, un tordu qui ne pouvait s’empêcher de frapper, de violer et de prostituer Valérie Bacot. Elle a avoué avoir tué Daniel Polette et avoir dissimulé son corps dans une forêt en se faisant aider par deux de ses enfants. Son témoignage est terrifiant et révèle une réalité tragique. Après des années de souffrance, près de 700 000 personnes ont signé une pétition demandant que Bacot, qui avait risqué sa vie en prison, soit déclaré non coupable.

Ce qui m’a le plus dérangé dans cette histoire, c’est que tout le monde savait et voyait ce qu’elle avait vécu, et pourtant personne n’a réagi par peur. Mais comment peut-on garder les yeux fermés dans une telle situation ? Je suis déçu par la société. Valérie Bacot a tout subi, mais je crois que la rédaction de ce livre a contribué à sa libération et à sa guérison. À une époque où de plus en plus de femmes brisent le silence sur les agressions sexuelles, son cas est devenu une cause féministe célèbre en France. C’est une histoire touchante à lire absolument !

Il m’a volé ma vie de Morgane Seliman

Il m’a volé ma vie de Morgane Seliman raconte les actes de violence répétés et scénarisés dont elle a été témoin pendant quatre ans. Seliman révèle avec courage non seulement son cauchemar quotidien, mais aussi sa difficulté à partir, à prendre de la distance, à oublier et à se reconstruire. Je pensais avoir tout vu, ou plutôt tout lu, sur la violence conjugale à l’égard des femmes, mais cette histoire m’a montré que ce n’était pas le cas ! 

Son mari cherchait toujours une excuse pour la frapper, même si la raison était minime. Ce livre est puissant et émouvant. Il nous permet de nous rappeler que de nombreuses femmes n’ont pas la possibilité de vivre un mariage heureux.

3096 jours par Natasha Kampush

« 3096 jours », c’est le titre de l’autobiographie de la jeune Autrichienne devenue célèbre à l’été 2006 après avoir échappé à son ravisseur. En effet, le 2 mars 1998, la jeune Natascha Kampusch se rend pour la toute première fois à l’école à pied. Elle est ensuite enlevée par Wolfgang Priklopil, un ingénieur électricien âgé d’une trentaine d’années.

Elle parviendra à résister à son incarcération et à s’évader au bout de 3096 jours, malgré les agressions et, notamment, un horrible harcèlement psychiatrique de la part de son agresseur.  Pour moi, ce roman est à la fois émouvant et troublant.

Le tatoueur d’Auschwitz par Heather Morris

Heather Morris a écrit le tatoueur d’Auschwitz, qui a été publié par les éditions J’ai Lu en 2021. L’histoire se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale, dans les camps d’Auschwitz et de Birkenau. Cette histoire est basée sur le témoignage de Lale, un jeune juif déporté à Auschwitz. Il a décidé de partager son histoire après avoir atteint un âge avancé. À l’époque, il était le tatoueur d’Auschwitz. Il était donc chargé de tatouer le matricule de chaque nouveau venu.

Dans le livre, Lale va donc faire la connaissance de Gita, une jeune femme prisonnière comme lui. Tout au long du roman, vous pourrez suivre les deux personnages dans leur histoire d’amour fascinante, inhabituelle et improbable. Ils élaborent des stratégies pour réussir à passer des moments ensemble. Ce livre est bien plus qu’une magnifique histoire d’amour. C’est un roman qui se distingue par sa simplicité et sa franchise.

Une larme m’a sauvée d’Angèle Lieby

Le livre intitulé « Une larme m’a sauvée » a bouleversé plus de 180 000 lecteurs. Angèle Lieby y décrit son expérience hors du commun, celle d’une femme prisonnière de son propre corps. Elle pouvait tout entendre et tout ressentir mais elle ne pouvait pas réagir. Sa fille a vu une larme au coin de son œil le 25 juillet, jour de l’anniversaire de son mariage.

Elle a prévenu le personnel médical, qui a dit que c’était impossible. Grâce à cette larme, elle a pu éviter la mort. Son cas est unique sur le plan scientifique. Il a fait d’ailleurs l’objet de présentations lors de plusieurs conférences médicales et de recherches. C’est une incroyable leçon de vie et une démonstration de bravoure.

Les livres inspirés d’une histoire vraie ont du succès et sont captivants

Nous lisons des livres pour de multiples raisons, mais nous les lisons principalement parce que nous voulons vivre quelque chose. Les livres permettent de s’évader, de se distraire ou de se ressourcer. Les histoires vraies, en particulier, ont le potentiel de susciter des émotions fortes chez les lecteurs. Elles ont la capacité de les asservir, de susciter chez eux le rire, la joie ou la perplexité. Elles ont la faculté de capturer votre imagination et de vous faire voyager dans un autre monde. Nous nous laissons aborder par des pensées et des événements qui ne font pas partie de notre quotidien.

De nombreux auteurs connus s’inspirent de la réalité pour écrire. En effet, ils se basent soit sur leur propre histoire, soit sur l’histoire d’une tierce personne. Il y a des livres qui se déroulent pendant la Seconde Guerre mondiale, des livres basés sur des personnages historiques réels et des livres inspirés de lieux réels. Les histoires vraies que nous lisons nous permettent de savoir que nous ne sommes pas seuls à avoir des doutes, des craintes et des limites. Ces histoires nous procurent un sentiment de confort et de tranquillité d’esprit. C’est pourquoi il n’est pas étonnant que les romans d’histoires vraies connaissent un tel succès.

Je prendrai comme exemple le livre « D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan.  Ce roman ne ressemble en rien à ce que l’auteur a écrit auparavant. Ce n’est pas une histoire de fiction, mais plutôt une histoire vraie. C’est une œuvre nettement plus énigmatique et subtile. Elle parle de désolation et de littérature, et a des allures de thriller psychologique. C’est à la fois passionnant, surprenant et troublant. Malgré plusieurs critiques, ce livre a connu un succès inattendu. Delphine de Vigan a été même récompensée par le prix Renaudot en 2015.

Conclusion

En résumé, les histoires vraies sont riches et diversifiées, avec des récits incroyables qui passionnent et inspirent. Les histoires vraies permettent aussi d’apprendre quelque chose que vous ne saviez pas auparavant. Cela peut être l’expérience d’une personne dont vous ignorez l’existence ou d’un lieu dont vous ne connaissez pas.

Il a été difficile de réduire cette liste à huit titres seulement, car il y a tellement de livres merveilleux basés sur des histoires vraies et des événements réels. Je suis persuadé que j’ai raté de bonnes lectures, mais j’espère avoir pu vous faciliter la tâche dans votre choix. Sachez que vous pouvez trouver tous les livres que j’ai mentionnés sur Amazon dans une variété de formats.

J'ai une passion pour la lecture depuis tout petit. Mes parents étant libraires, ça m'a bien influencé ;) Je dévore tous les genres, tous styles, et j'aime sillonner les boutiques de livres à Paris, pour découvrir, apprendre et passer de bons moments. Créer ce site et partager ma passion du livre était une évidence pour moi :) Vous trouverez ici mes recommandations, lectures, analyses, résumés, avis... de tous les livres qui m'ont marqué. Bonne lecture !

Choisir un Livre